Passer au contenu

/ Département de science politique

Rechercher

Experts en : Science et politique

DALPÉ, Robert

Professeur agrégé

Le développement de la science et de la technologie constitue un secteur important d’intervention de l’État dans les pays industrialisés. Les gouvernements ont fortement soutenu les technologies militaires et plus récemment la recherche en santé.

Mes recherches portent sur les politiques publiques qui orientent la direction et l’ampleur de la recherche et des organisations scientifiques. Les politiques mettent actuellement l’accent sur différentes formes d’interaction avec le secteur privé, dans l’objectif de maximiser les retombées économiques des investissements publics. La commercialisation de la recherche via des brevets, des licences ou des spinoffs devient une priorité.

Mes recherches actuelles concernent ces activités de commercialisation dans le secteur des biotechnologies aux États-Unis et au Canada. Les résultats montrent la diversité des pratiques en fonction des stratégies et des perceptions des chercheurs universitaires, de leurs objets de recherche et des opportunités d’affaires pour l’industrie.

Lire plus…

Profil complet

Montpetit, Éric

MONTPETIT, Éric

Vice-doyen, Professeur titulaire

Depuis plus de dix ans, je fais des recherches sur les politiques publiques au Canada, mais aussi aux États-Unis et en Europe. L’étude des politiques publiques revêt une importance particulière puisque celles-ci sont le résultat le plus tangible de l’activité gouvernementale. C’est lors de leur production que s’activent les acteurs politiques, tant ceux qui sont élus que ceux qui ne le sont pas, et qu’interviennent les normes et les institutions. Bref, l’analyse de politiques publiques permet de bien saisir le fonctionnement de la démocratie. À contre-courant de ce que disent les commentateurs et journalistes politiques, mes analyses soulignent ce qui fonctionne bien dans les démocraties nord-américaines et européennes.

Dans mes travaux récents, je montre notamment que les désaccords entre acteurs du développement des politiques n’ont pas les effets néfastes qu'on leur impute. Les désaccords ne sont pas à la source des blocages et des décisions sous-optimales prédits par les principales théories, favorisant même parfois l’élaboration de politiques innovatrices et plus légitimes.

Mes recherches actuelles tentent aussi de démystifier le rôle de la science dans des contextes conflictuels d’élaboration des politiques publiques.

Lire plus…

Profil complet