Passer au contenu

/ Département de science politique

Rechercher

Nos diplômés — Portraits

Vous avez terminé vos études de 1er, 2ou 3e cycle dans l'un de nos programmes et vous désirez maintenir ou recréer des liens avec vos anciens collègues, professeurs, chargés de cours ou avec le personnel administratif du Département?

Vous pouvez contacter directement la professeure responsable des relations avec les diplômés :

Françoise Montambeault, 514 343-6111, poste 2645

... et nos envoyer vos coordonnées par courriel. 

Vous pouvez aussi vous inscrire au profil Linkedin des diplômés.

Bon réseautage et bienvenue chez vous!


Denise Bombardier

Journaliste et auteure

Elle se souvient de cours magistraux de Maurice Séguin en histoire, de Jean Meyaud en science politique et de Guy Rocher en sociologie.

Anne-Josée Boutin

Conseillère en formation pour le terrain chez Médecins sans Frontières, Amsterdam, Pays-Bas

« Avoir de l’intérêt pour un domaine n’est pas suffisant pour réussir dans le domaine humanitaire. Impliquez-vous! »

Yvan Cliche

« Jeune, je voulais mieux connaître les autres pays et les autres cultures. La science politique m’est apparue comme un choix logique à cette fin. »

Mélissa Coulombe-Leduc

Conseillère principale chez TACT Intelligence-conseil

« Lorsque j'étais étudiante, je me voyais faire de la politique active. Je considère que mon emploi actuel est ce qui s'en rapproche le plus. »

Marie Depelteau-Paquette

Directrice générale du parti Projet Montréal, Montréal, Québec.

« Dès mon entrée au CÉGEP, j’ai su que je m’inscrirais en science politique à l’université. Alors que j’avais déjà commencé à être active dans le domaine de la politique, je voulais en connaitre davantage sur la théorisation du politique. »

Catherine Jobin

Directrice, politiques stratégiques, Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada

« J’avais une grande soif de découverte, de savoir […]. Le baccalauréat en études internationales m’a offert un cadre d’études et d’analyse qui m’a permis de toucher à plus d’une discipline dans un cadre structuré. »

Sévrine Labelle

Vice-présidente, Stratégie et affaires publiques, Chambre de commerce du Montréal métropolitain

« J’avais un intérêt marqué pour le phénomène humain, la sociologie, le droit, la communication, etc. Je ne savais pas exactement ce que je voulais faire de ma vie professionnelle, mais je souhaitais m’ouvrir le plus de portes possible. J’ai donc choisi le baccalauréat en compol. ».

Gabriel Montagne

Directeur général en marketing numérique, Pages Jaunes Solutions numériques et médias

« Avant même la montée des grands réseaux, tel que Facebook et Twitter, je me suis intéressé à la théorie des réseaux sociaux, pour laquelle la documentation abonde en science politique et en sociologie, me donnant une façon de voir l'univers numérique d'une manière complètement différente des informaticiens ou des gens issus du marketing. »