Balado #2 - Le vote obligatoire: une bonne idée?

Au cours des trois dernières décennies, on a assisté à une baisse quasi généralisée de la participation électorale au niveau mondial, incluant au Canada et au Québec. Les professeurs André Blais et Ruth Dassonneville discutent avec Maxime Coulombe d’une solution souvent envisagée pour ce problème, le vote obligatoire, en analysant sa mise en oeuvre dans différents pays, dont l'Australie, la Belgique et le Brésil. Peut-on appliquer cette solution au Canada? Quels seraient ses effets sur le vote, aux paliers fédéral, provincial et municipal? Est-ce une bonne idée?

Ruth Dassonneville est professeure adjointe au Département de science politique de l'UdeM. Elle est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en démocratie électorale. En 2018, son article coécrit avec Marc Hooghe, intitulé "Voter turnout decline and stratification: Quasi-experimental and comparative evidence of a growing educational gap", a mérité le prix du meilleur article de recherche, octroyé par les directeurs de la revue Politics. André Blais est professeur titulaire au Département de science politique. Il est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en études électorales. Membre de la société royale du Canada, il figure parmi les cinq scientifiques dont les travaux sont les plus publiés dans le monde selon une étude de la revue PS: Political Sciences & Politics, parue en janvier 2017. Maxime Coulombe est étudiant à la maîtrise en science politique. Il a été récemment accepté au programme doctoral de science politique de l'UdeM. Il étudie sous la direction d'André Blais et s'intéresse à la pression sociale pour aller voter.