Passer au contenu

/ Département de science politique

Je donne

Rechercher

Balado 14 - Décoloniser la solidarité internationale

Travailleuse d’usine mexicaine, cultivateur de riz indien, ménagère ougandaise, fermière aymara… Ces personnes ont en commun d’être nées dans des nations exploitées ou opprimées. En réponse à l’ordre mondial institutionnalisé qui permet et entretient cette exploitation, Maïka Sondarjee a développé une position internationale pour une gauche réellement solidaire avec les nations du Sud : l’internationalisme radical.

Dans ce balado, Sarah Munoz discute avec Maïka Sondarjee de son dernier essai, Perdre le Sud : Décoloniser la solidarité internationale. Elles se penchent sur la notion de solidarité radicale, sur les manquements de luttes sociales actuelles, et sur les failles des organisations internationales.

Maïka Sondarjee est boursière postdoctorale Banting au CÉRIUM et au département de science politique de l’Université de Montréal, ainsi que professeure adjointe à l’École de développement international et mondialisation (EDIM) de l’Université d’Ottawa.

Sarah Munoz est doctorante en science politique à l’Université de Montréal et travaille sur les enjeux d’adaptation aux changements climatiques aux États-Unis.

Retrouvez l’essai de Maïka Sondarjee, Perdre le Sud : Décoloniser la solidarité internationale, paru en 2020 aux éditions Écosociété.

 

RETOUR AU MENU PRÉCÉDENT