Maîtrise en science politique

La maîtrise en science politique s'adresse aux futurs chercheurs et professionnels qui souhaitent une formation rigoureuse, offerte par l'un des meilleurs départements de science politique au Canada.

La maîtrise en science politique propose 3 cheminements :

  • Affaires publiques et internationales avec stage (la MAPI)
  • Recherche avec mémoire
  • Recherche avec travail dirigé
  • Admission à l’automne et à l’hiver
  • Programme contingenté
  • Offert le jour
  • Plein temps et temps partiel
  • 45 crédits

Faire une demande d’admission

Le programme de maîtrise en science politique de l’UdeM a pour but de former des futurs chercheurs et professionnels de l’analyse politique.

Quelle que soit l’option choisie, les étudiants développeront leurs connaissances concernant les différents courants théoriques et les différentes approches analytiques et méthodologiques de la science politique. Ils acquerront les compétences et les outils nécessaires afin de poser un regard analytique et critique sur divers débats, enjeux ou problèmes politiques.

Tableau synthétique des 3 profils maîtrise

Cheminement professionnel en Affaires publiques et internationales (stage) – MAPI

18 crédits de cours et 27 crédits pour le stage et le rapport de stage

Le cheminement avec stage en Affaires publiques et internationales vise à donner aux étudiants une formation orientée vers le marché du travail, en leur fournissant des connaissances théoriques et une expérience professionnelle facilitant l'insertion sur le marché du travail.

Le stage d'une durée maximale de 4 mois, et dont l'objectif est de faire un lien entre le savoir en science politique et la pratique, complète la formation. Les étudiants pourront y appliquer les connaissances acquises dans l'analyse de problèmes concrets.

La structure de stage, bien établie, accompagne les étudiants dans la recherche et la préparation du stage, grâce à plus de 15 ans de collaboration avec des organisations variées. On compte notamment les Nations Unies, la Croix-Rouge canadienne, la Commission européenne, Radio-Canada, ainsi que de nombreuses municipalités et ministères (Québec et Canada), des ambassades, des consulats et des ONG à travers le monde.

Le choix de cours permet d'approfondir différentes thématiques selon les intérêts de l'étudiant.

Il choisira l'un des séminaires pratiques suivants :

  • journalisme et communication politique;
  • diplomatie et affaires internationales;
  • politiques publiques.

Les séminaires pratiques sont offerts durant l'été par des praticiens qui relatent leur expérience et partagent leur vision de la science politique. Parmi eux : des députés fédéraux ou provinciaux, des journalistes, des conseillers politiques, des représentants de firmes de relations publiques et de sondage, des spécialistes des communications organisationnelles, des diplomates, des conseillers en affaires internationales, des représentants d'ONG canadiennes et internationales, etc.

Cheminement recherche approfondie (mémoire)

15 crédits de cours et 30 crédits pour le mémoire

Le cheminement permet de faire l'expérience d'une démarche complète de recherche scientifique et de développer des connaissances dans un domaine de la science politique.

L'accent est mis sur l'acquisition de connaissances méthodologiques et théoriques permettant de développer des habiletés en recherche.

Le choix de cours permet à l'étudiant de se spécialiser dans plusieurs domaines de la science politique.

Le mémoire (de 80 à 100 pages) permet de faire une analyse originale à partir d'une démonstration théorique, d'une démarche empirique de nature qualitative ou quantitative autour d'un cas précis, d'une comparaison ou de la collecte de données primaires.

Ce parcours vise la formation de chercheurs et d'analystes pouvant œuvrer dans le milieu de l'enseignement ainsi qu'au sein de gouvernements, d'entreprises privées ou d'organismes sans but lucratif.

Cheminement recherche courte (travail dirigé)

18 crédits de cours et 27 crédits pour le travail dirigé

Le cheminement permet de faire l'expérience d'une démarche de recherche fondée sur la synthèse des connaissances autour d'un enjeu ou d'un thème politique.

Le choix de cours permet à l'étudiant de se spécialiser dans plusieurs domaines de la science politique.

Le travail dirigé d'environ 50 pages permet d'effectuer une analyse systématique d'un enjeu, d'une question ou d'un problème théorique ou empirique à partir de la littérature existante.

Ce parcours vise à la formation de chercheurs et d'analystes pouvant œuvrer autant dans le milieu de l'enseignement qu'au sein de gouvernements, d'entreprises privées ou d'organismes sans but lucratif.

Il permet une démarche de spécialisation accélérée en préparation à l'entrée sur le marché du travail ou en prévision d'un passage plus rapide au doctorat.

Des questions sur le programme?

Laurence Bherer, responsable de la maîtrise en science politique : 514 343-6111, poste 0744

Les + d’étudier la science politique à l’Université de Montréal!

  • Un environnement dynamique et stimulant au plan intellectuel.
  • Un encadrement soutenu des étudiants tout au long de leur apprentissage.
  • Une formule pédagogique favorisant les petits groupes, centrée sur la discussion et l’échange.
  • Des séminaires pratiques enseignés par des professionnels en activité.
  • La possibilité d’intégrer plusieurs centres et équipes de recherches, dont : le Centre d’études sur la paix et la sécurité internationale, le Centre de recherche sur les politiques et le développement social, le Centre d’excellence sur l’Union européenne, la Chaire de recherche du Canada en études électorales et la Chaire de recherche du Canada en citoyenneté et gouvernance.
  • L’accès à un ensemble de bourses ainsi qu’à des postes d’auxiliaire d’enseignement ou de recherche afin de financer les études et gagner une expérience pratique.