Programmes de 1ercycle

Chaque jour, les médias nous font part de conflits et de crises, de négociations et de nouvelles ententes sur les scènes tant nationale qu’internationale.

Nous sommes interpellés par le débat sur l’avenir constitutionnel du Québec, par la question  autochtone, par les conflits au Moyen-Orient. En tant que citoyens, nous sommes appelés à prendre des décisions, à élire ceux qui nous représentent et à payer des impôts.

En somme, la politique nous concerne tous.

Pour y voir clair, la science politique propose d’excellents outils d’analyse et s’ouvre à une diversité de champs d’observation :

  • Fonctionnement de l’État
  • Comportement des électeurs
  • Représentation des citoyens
  • Affaires internationales et diplomatie des grandes puissances, etc.

Perspectives d’emploi

La formation en science politique permet d’acquérir des capacités d’analyse, de synthèse, d’évaluation critique et de communication orale et écrite. Elle favorise la maîtrise de méthodes de recherche rigoureuses.

Ces habiletés sont indispensables dans un marché du travail qui exige une formation générale solide et un esprit polyvalent. Parmi les domaines d’activités professionnelles où se retrouvent les politologues, notons :

  • L’administration publique fédérale, provinciale ou municipale
  • La presse écrite ou électronique
  • La diplomatie
  • La coopération internationale
  • Les relations publiques
  • Les firmes-conseils
  • Les firmes de communication
  • Les maisons de sondage

 

Vous pourriez être :

  • Recherchiste pour un parti politique
  • Agent de recherche ou de planification socioéconomique
  • Attaché politique
  • Responsable des relations avec la presse
  • Analyste des politiques publiques
  • Journaliste ou chroniqueur politique
  • Conseiller politique
  • Adjoint ministériel
  • Agent de développement régional ou international
  • Agent de relations publiques
  • Agent de programmes gouvernementaux
  • Député