Expertises de recherche

Grâce au développement des connaissances de ses 35 professeurs et chercheurs dans des domaines de pointe, le Département de science politique peut offrir une formation de grande qualité, dans une variété de champs d’application.

Axes de recherche du Département

Démocratie et représentation politique

Deux volets essentiels de l'étude de la démocratie sont privilégiés : la représentation politique et le développement démocratique.

La représentation politique, intimement associée à la participation et à la citoyenneté, est abordée sous ses multiples facettes :

  • les institutions représentatives;
  • les systèmes électoraux;
  • les partis politiques;
  • les campagnes électorales;
  • les comportements individuels et collectifs relatifs au vote;
  • la communication politique;
  • l'opinion publique et ses effets sur la prise de décision.

Le développement démocratique est au centre du travail de plusieurs équipes de recherche qui étudient les processus de transition par le biais d'une gamme étendue de démarches méthodologiques et théoriques. Presque toutes les régions du monde sont observées : l'Europe du Sud et de l'Est, le Moyen-Orient, l'Afrique et l'Amérique latine.

Politiques publiques et recomposition de l'espace politique

Avec pour toile de fond les enjeux suscités par la mondialisation, le retrait de l'État et les revendications d'autonomie des citoyens, les professeurs du Département traitent plus systématiquement 3 grands secteurs des politiques publiques :

  • les politiques sociales;
  • l'intervention économique de l'État;
  • les politiques étrangères et commerciales.

La plupart des sujets sont également abordés sous l'angle de la recomposition des espaces politiques provoquée par l'instauration d'institutions supranationales. Il s'agit, par exemple, des recherches sur la protection sociale, qui visent à mesurer l'influence des ententes régionales et à expliquer les réactions de la société civile.

Les chercheurs du Département ont privilégié l'étude des sociétés européennes, nord-américaines et latino-américaines. Ils adoptent généralement la méthode de l'analyse comparée dans une perspective continentale.

Relations internationales

Si l'État constitue toujours le noyau dur des relations internationales, l'interdépendance et la mondialisation croissantes ont fortement ébranlé son statut et son fonctionnement. La vision étato-centriste fait face à de nombreux défis, que les chercheurs du Département tiennent à relever.

L'essor de nouveaux acteurs et les enjeux stratégiques en découlant sont analysés par plusieurs professeurs, alors que d'autres s'intéressent à la gestion de la politique étrangère. La compétence de nos chercheurs est particulièrement reconnue en ce qui a trait :

  • à la constitution de blocs régionaux;
  • au contrôle des armements;
  • au maintien de la paix;
  • à la résolution des conflits civils;
  • à l'aide au développement;
  • au fonctionnement des institutions internationales.

Pour la liste complète de nos experts, consultez le répertoire du Département.