Passer au contenu

/ Département de science politique

Rechercher

Marie Depelteau-Paquette

Directrice générale du parti Projet Montréal, Montréal, Québec.

« Dès mon entrée au CÉGEP, j’ai su que je m’inscrirais en science politique à l’université. Alors que j’avais déjà commencé à être active dans le domaine de la politique, je voulais en connaitre davantage sur la théorisation du politique. »

Au cours de son baccalauréat en science politique, Marie Depelteau-Paquette a occupé le poste de commissaire du secteur Rosemont-Sud pour la Commission scolaire de Montréal. Cette expérience politique pendant son parcours académique lui a donné la volonté d'allier travail et études tout au long de son cheminement. Après le baccalauréat, elle a également fait une maîtrise au sein du département. De surcroit, pendant qu'elle rédigeait son mémoire, elle fut appelée à devenir l'attachée politique du maire de Rosemont-La Petite Patrie, François William Croteau. Elle a occupé ce poste pendant quatre ans. Puis, lors des élections municipales de 2013, elle contribue à la campagne électorale de Projet Montréal. Elle dirige également la campagne locale dans le secteur de Rosemont. Cette expérience lui a donné les atouts nécessaires pour poser sa candidature au poste de directrice générale du parti, un emploi qu'elle occupe encore aujourd'hui.

Le parcours académique de Marie fut constamment relié à son expérience de travail dans différentes sphères de la politique municipale et locale. Par ailleurs, elle se rappelle un moment précis pendant ses études. Lorsqu'elle suivait le cours " Administrations publiques comparées " donné par Denis Saint-Martin, la Société de transport de Montréal était en grève. Elle devait marcher pendant deux heures pour aller et revenir de l'université.

« Stimulée intellectuellement par les discussions qui venaient d'avoir lieu dans mon cours, je passais ces deux heures à approfondir ma réflexion, mes idées et mes arguments. Ce cours d'été a été le déclencheur de mon inscription à la maitrise. »

Les études universitaires de Marie ont peaufiné son sens de l'analyse. Elles lui ont aussi donné les compétences pour déceler rapidement les informations qui sont nécessaires aux prises de décisions que lui demandent les emplois qu'elle a occupés tout au long de son parcours.

Outre ses emplois, son implication étudiante au sein des associations de premier cycle et des cycles supérieurs rappellent la nécessité de s'investir sciemment dans toutes les opportunités qui sont offertes au cours de la scolarité. Elle recommande aux étudiants et étudiantes de rester humbles et de profiter au maximum des offres qui se trouveront devant eux à l'université comme ailleurs.