Passer au contenu

/ Département de science politique

Rechercher

Catherine Jobin

Directrice, politiques stratégiques, Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada

« J’avais une grande soif de découverte, de savoir […]. Le baccalauréat en études internationales m’a offert un cadre d’études et d’analyse qui m’a permis de toucher à plus d’une discipline dans un cadre structuré. »

En plus d'un baccalauréat en études internationales, où elle a d'ailleurs passé une année en échange au Dartmouth College à titre de Killam Fellow, Catherine a fait un double diplôme de maitrise à Science Po Paris et à la London School of Economics en affaires internationales et économie politique mondiale. Cette expérience académique lui a permis d'accéder à divers postes au sein de l'Agence canadienne de développement international (ACDI). En 2010, elle s'est dirigée vers l'ambassade canadienne en Afghanistan comme secrétaire au développement. Avant d'occuper son poste actuel au secrétariat du Conseil du Trésor du Canada, elle a appuyé la prise de décision du Premier ministre et du Cabinet durant 3 ans au Bureau du Conseil privé.

Au cours de son parcours académique, Catherine a fait plusieurs stages - à Radio-Canada, au Salvador et à Montréal International - ce qui lui a permis d'agrémenter ce parcours d'expériences professionnelles, mais surtout de mieux cerner ses ambitions futures. Elle garde en souvenir de l'Université de Montréal ses multiples implications dans la communauté universitaire, notamment dans le cadre de la semaine interculturelle et lors de la simulation des Nations Unies à New York.

Catherine se souvient encore beaucoup des divers cours qu'elle a suivis pendant son baccalauréat. Des conseils marqués par la passion et la générosité de plusieurs professeurs du département aux exigences qu'ils demandaient dans leurs cours, ces souvenirs laissent leurs traces encore maintenant.

« Paradoxalement peut-être, ce sont les cours 'fondamentaux', dont je me souviens le mieux. Encore aujourd'hui, je trouve utile de me référer aux grands courants théoriques de la sciences politique et des relations internationales ».

Pour finir, Catherine suggère aux étudiants et étudiantes de profiter au maximum de l'occasion que constituent les études universitaires pour s'intéresser au monde, pour emprunter parfois des chemins sinueux et pour approfondir ses intérêts. Il ne faut pas hésiter à saisir les occasions de bénévolat, de stages et d'expériences de travail qui s'offrent à vous. Elle soutient qu'il ne faut pas hésiter à solliciter des conseils auprès d'anciens du département.

« Même s'ils n'ont pas de postes spécifiques à offrir, la plupart des gens sont disposés à offrir un peu de leur temps pour vous aider à cerner ce que vous avez à offrir ».