Chloé T. Simard

Diplômée en science politique

Forte d'un baccalauréat et d'une maîtrise en science politique, Chloé T. Simard s'est tournée vers le Japon pour un stage à la Délégation du Québec à Tokyo à l'automne 2014. En allant vivre à Tokyo, Chloé T. Simard a choisit l'immersion dans une culture très différente. Le stage au Japon lui a permis de faire deux pierres d'un coup : elle a pu ainsi terminer son parcours universitaire et confirmer son intérêt pour la diplomatie.

« Durant ma formation universitaire, j'ai certes acquis des connaissances spécifiques, mais j'ai également développé des compétences transversales. Ces dernières m'ont été très utiles en milieu de travail. »

Lors de son stage, Chloé a rédigé l'ébauche de la planification stratégique de la Délégation, un projet qu'elle a réussi à mener à terme avant la fin de son stage. Au quotidien, elle a épaulé l'attaché aux affaires publiques dans ses tâches quotidiennes, notamment en planification d'événements et d'activités de visibilité. Elle a également assuré la traduction de textes en français et en l'anglais, en plus de prendre en charge la rédaction de discours. « Le stage m'a beaucoup appris sur les dynamiques de relations de travail en milieu professionnel », déclare-t-elle.

Chloé a pris connaissance de l'appel de candidatures pour ce stage en consultant les offres relayées par le département. Nombreuses et diversifiées, elles donnent notamment la possibilité d'acquérir de l'expérience en milieu professionnel à l'étranger. Chloé souligne que l'audace rapporte dans la recherche de stage. Il est important d'oser postuler aux stages qui nous semblent les plus intéressants. Une expérience qui se rapproche le plus de ce qui nous intéresse permet de valider les choix et de mieux planifier sa trajectoire ultérieure.

Chloé souligne toutefois que les stages à l'étranger ne permettent pas toujours de créer un réseau professionnel utile pour une future recherche d'emploi, une fois de retour au pays. C'est un pensez-y bien! Ceci dit, certaines carrières professionnelles exigent de s'établir à l'étranger. Pour Chloé, cette expérience de travail lui a permis de mettre à profit son apprentissage universitaire et de confirmer son intérêt pour la carrière diplomatique.