Nouvelle bourse doctorale en politique autochtone

- 15:08 - Auteur :Dépt. de science politique - Nouvelles

English follows

Appel de candidatures : bourse doctorale en politique autochtone

Le Département de science politique de l’Université de Montréal sollicite des candidatures pour une bourse doctorale portant sur l’étude des traités modernes avec les peuples autochtones au Canada.

La personne choisie sera intégrée à une équipe de recherche interuniversitaire financée par le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) et la Land Claims Agreements Coalition (LCAC). La recherche effectuée dans le cadre du doctorat portera sur l’autodétermination des peuples autochtones dans le contexte de la mise en œuvre des traités modernes au Yukon, dans les Territoires du Nord-Ouest, au Nunavut, au Labrador, au Québec et en Colombie-Britannique.

La bourse est d’une valeur de 15 000$ par année, renouvelable pour une période de quatre ans, pour un total de $60 000. Celle-ci est accompagnée d’une garantie additionnelle de financement à titre d’assistant de recherche et/ou d’auxiliaire d’enseignement pour l’équivalent de 10 000$ par année, pour un financement total de 25 000$ par année.

Le candidat ou la candidate s'engage à travailler avec le professeur Martin Papillon dans le cadre de ce projet. Il ou elle sera appelé à contribuer à la mise en place d’un devis de recherche pour l’étude de la mise en œuvre des traités en collaboration avec nos partenaires autochtones, à préparer des études de cas et à effectuer des recherches terrains. L’étudiant ou l’étudiante aura également l’occasion de présenter ses recherches dans le cadre de conférences scientifiques et de publier avec les chercheurs associés au projet. Il est à noter que la personne choisie sera affiliée au Centre de recherche sur les politiques et le développement social (CPDS) de l’Université de Montréal ainsi qu’au Centre interuniversitaire d’études et de recherche autochtones (CIÉRA) et bénéficiera d’un espace de bureau, d’un environnement de travail et d’un réseau de collaborateurs stimulant pour la durée de son doctorat.

Exigences :

Les candidats et candidates doivent détenir une maitrise en science politique ou dans une discipline connexe, avoir un intérêt et une sensibilité pour les questions autochtones au Canada et être en mesure de travailler en anglais et en français. Une préférence sera accordée aux candidats et candidates autochtones.

Les personnes désirant poser leur candidature doivent :

1. Contacter Martin Papillon (martin.papillon@umontreal.ca) afin de manifester leur intérêt et discuter de leur projet de recherche avant le 25 janvier 2018.

2. Déposer par la suite un dossier de candidature au programme de doctorat du Département de science politique de l’Université de Montréal avant le 15 février 2018. Les candidats et candidates doivent indiquer dans leur demande leur intérêt pour la bourse sur l’étude des traités modernes.

Pour de l’information sur les admissions au Département de science politique, vous pouvez visiter http://pol.umontreal.ca/programmes-cours/cycles-superieurs/doctorat-science-politique/

 

Call for candidates – PhD Scholarship in Indigenous Politics

  

The department of political science at the Université de Montréal invites applications for a doctoral scholarship to study the implementation of modern treaties with Indigenous peoples in Canada.

The selected candidate will join a multidisciplinary research team funded by the Social Sciences and Humanities Research Council (SSHRC) and the Land Claims Agreements Coalition (LCAC). The doctoral research will look into Indigenous self-determination in the context of modern treaty governance in the Yukon, the NWT, Nunavut, Labrador, Quebec and British Columbia.

The scholarship is worth $15 000 per year, renewable for up to four years, for a total of $60 000. In addition, the doctoral student will have access to guaranteed funding through research and teaching assistantships for a minimum of $10 000 a year, for a total funding of $25 000 per year. Tuition in Quebec is also the lowest in Canada.

The candidate will work with professor Martin Papillon on the treaty implementation project. He or she will participate in the development of case studies and do fieldwork. The doctoral student will also be invited to present at conferences and publish the research results with members of the team. The candidate will be hosted by the Centre de recherche sur les politiques et le développement social (CPDS) and will be affiliated with the Centre interuniversitaire d’études et de recherche autochtones (CIÉRA). He or she will benefit from an office space and will join a dynamic group of researchers and collaborators for the duration of his or her PhD.

Qualifications:

Candidates must have an MA degree in Political Science or equivalent and demonstrate an understanding of Indigenous realities in Canada. Indigenous candidates are especially encouraged to apply.

The language of instruction at the Université de Montréal is French, although students can write their assignments, exams, and doctoral dissertation in English. The research on modern treaties will be conducted in both French and English.

To apply:

1. Please contact Martin Papillon (martin.papillon@umontreal.ca) to express your interest by January 25th, 2018.

2. Submit your application for admission to the doctoral program in Political Science at the Université de Montréal by February 15th, 2018. Applicants should indicate in their letter of intent that they wish to be considered for the scholarship on modern treaties.

For more information on the admission process, please visit http://pol.umontreal.ca/programmes-cours/cycles-superieurs/doctorat-science-politique/

Partager :
  • Envoyer
  • Imprimer